Publié par Laisser un commentaire

LE PRESIDENT GNADOU DANO ZADY

 
Homme politique ivoirien militant pour la paix et la réconciliation de son peuple.
Le seul qui malgré tout est resté égal à lui-même, l’homme de Paix qui s’est gardé de se laisser corrompre par l’une ou l’autre des parties en conflit dans la crise ivoirienne.
 
Mais se battant toujours pour son peuple, cela bien illustré dans son slogan « Ni ProGbagbo, ni ProOuattara mais ProCôte d’Ivoire, le président GNADOU a produit plusieurs déclarations politiques au service de la paix et de la réunification de son cher pays. Il s’est aussi et surtout adressé aux acteurs politiques coresponsables de la crise ivoirienne et à la Communauté internationale dont la France à qui il demande particulièrement de réparer les dégâts de sa politique sectaire en Côte d’Ivoire au détriment du peuple pour des raisons personnelles de ses précédentes administrations.
 
Auteur de plusieurs plans de paix et de développement durable, le président GNADOU Dano Zady rappelle aux acteurs politiques ivoiriens que la France a déjà tourné les pages des présidents Chirac et Sarkozy. Il leur lance d’en faire autant en négociant leur sécurité dans la paix ivoirienne en marche avec l’aide de la France qui a accepté de réparer les dégâts de la crise ivoiro-franco-ivoirienne des années 2000.
 
Ni neutre, ni partisan mais farouche partisan d’une véritable paix appelant les uns et les autres à tourner la page et passer ainsi la main à une nouvelle génération d’acteurs politiques éprise de paix, de justice, consciente que seule la conjugaison de la fraternité et de la solidarité, produirait assurément une prospérité augmentée et justement partagée entre tous sans aucune exclusion.
 
Le président du PIP martèle ses derniers temps qu’il faille privilégier la paix et la réconciliation, l’unité, la prospérité et la sécurité de la Côte d’Ivoire par rapport aux élections mal maîtrisées et souvent sources de conflits meurtriers. Un gouvernement de paix, d’unité et de cohésion sociales devrait voir le jour le plus tôt possible avant les élections présidentielles de 2020. Il devrait avoir pour seule tâche de repenser le futur ivoirien en tenant compte des conséquences des crises passées pour proposer des perspectives politiques d’avenir certain.
http://pip.ci/
Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *